Chargement du contenu

2021 mai

Iterative approaches to corporate strategy
     
Reglementation-RE2020-et-promotion-immobiliere.jpg

29 mai 2021 0

Dans le cadre des constructions neuves, une nouvelle règlementation va faire son apparition pour un meilleur respect de l’environnement. Il s’agit de la réglementation RE2020 dont l’application sera effective à compter du 1er janvier 2022. Elle permettra entre autres de limiter le bilan carbone, d’améliorer le confort d’un logement, etc.  Réglementation RE2020 et promotion immobilière, objectifs et enjeux dans la suite de cet article.

Réglementation RE2020 et promotion immobilière: quels sont les objectifs visés ?

Cette réglementation environnementale vise trois principaux objectifs. Elle souhaite réduire l’impact carbone des bâtiments neufs, améliorer les performances énergétiques de ces derniers et enfin, garantir la fraîcheur dans lesdits bâtiments pendant les étés caniculaires. L’atteinte de ces objectifs garantira à coup sûr un meilleur respect de l’environnement et par ricochet, préservera la santé des Hommes. Voyons ensemble comment la règlementation RE2020 s’y prend pour atteindre ses fins.

Réglementation RE2020 et promotion immobilière pour diminuer l’empreinte carbone des bâtiments

En France, la nouvelle règlementation environnementale 2020 propose une panoplie de règles à respecter dans la cadre de la construction des logements neufs. Diminuer l’empreinte carbone représente pour cette règlementation un indicateur de mesure pour l’atteinte de ses objectifs. Le principe ici est de multiplier les logements à énergie positives, c’est-à-dire, qui émettent le moins possible de gaz à effets de serre.  E+C- est donc le label conçu à cet effet qui désigne « énergie positive et réduction de carbone » respectivement. Ce label sera un indice pour primer les constructions respectant les clauses environnementales. Pour les maisons, le seuil d’émission autorisé est de 4 kilogrammes de CO2/an/m² et 14Kg de CO2/m² pour les appartements.

Toutefois, cette clause n’entrera en vigueur qu’à compter du 1er janvier 2022, donc nul besoin pour acheteurs et constructeurs de s’en tenir rigueur pour le moment. La mise en application se fera de manière progressive suivant un calendrier prédéfini selon les différents types de logements. Ce calendrier ira jusqu’à 2030 avec le plus de lumière possible.

Réglementation RE2020 et promotion immobilière pour mettre fin au gaz dans les constructions neuves

Eh oui, un autre souci de la RE 2020 est d’atteindre une valeur d’émission de gaz neutre dans les logements. Il sera donc question pour chaque constructeur de bâtiment neuf de se détacher progressivement de l’utilisation des gaz en tant que systèmes de chauffage, puisqu’il est excessivement polluant. Il peut être remplacé par des systèmes écologiques qui s’avèrent très peu, ou pas polluants. Nous parlons là, de solutions neuves comme les granulés de bois, les systèmes hybrides, les pompes à chaleur, le chauffage par la production d’énergie photovoltaïque. Ce point capital de la RE 2020 pourra véritablement être mis en application à partir de 2024.

Réglementation RE2020 et promotion immobilière pour la promotion des matériaux biosourcés

Désormais, l’utilisation des matières écologiques pour les constructions sera mise en avant. Un calcul systématique du cycle de vie des matériaux sera effectué en vue de choisir ceux à utiliser. La priorité sera donnée aux isolants tels que le chanvre, le liège, la cellulose ou encore les fibres de bois. Face au béton, les constructeurs devront privilégier l’usage des structures en bois comme les lambris, parquet, bardages, etc. L’objectif ? Atteindre une baisse d’émissions de carbone comprise entre 30 et 40% d’ici 2030 par rapport à aujourd’hui.

Le suivi de cette clause se fera par type d’habitation. D’abord les maisons individuelles, ensuite les habitats collectifs suivis du secteur tertiaire.

Par ailleurs, la réglementation environnementale 2020 prévoit une meilleure ventilation des logements pendant l’été caniculaire. Pour cela, elle utilisera un indicateur de mesure de cet aspect, en degré par heure afin d’améliorer le confort des habitations.

Il est donc clair que la réglementation environnementale 2020 vise à la fois un objectif de performance énergétique et d’excellence environnementale. Ce double objectif permettra de faire avancer l’ensemble réglementation RE2020 et promotion immobilière.

Réglementation RE2020 et promotion immobilière : une augmentation du coût d’achat de 2%

La RE2020 n’est sans doute pas sans conséquence sur les coûts. Il y a quelques années encore, tout était au gaz même si l’électricité était proscrite. Désormais toute la filière électrique sera contrôlée. Ce changement entraine une augmentation du prix de vente des logements d’environ 2%. Par exemple, un appartement vendu au prix de 200 000 euros coûtera 204 000 euros avec la réglementation environnementale 2020. Les acheteurs qui auront un budget très limité se verront alors fauchés dans leurs activités.

 

Finalement, la réglementation RE2020 et promotion immobilière constitue un ensemble qui permettra de pérenniser les bâtiments et d’assurer un confort aux habitants. Acheter un logement neuf qui respect cette norme équivaut à un investissement à la fois écoresponsable et durable puisque les consommations d’énergie sont réduites et les factures sont allégées. La réglementation RE2020 constitue un engagement vert qui met d’accord et les locataires, et les promoteurs de l’immobilier.


Ecologie-en-promotion-immobiliere.jpeg

29 mai 2021 0

La notion de protection de l’environnement n’est pas un sujet futile que ce soient pour les entreprises immobilières, les particuliers ou l’Etat. La preuve ? Les projets immobiliers sont désormais soumis à des règlementations en faveur de l’écologie en France. L’écologie en promotion immobilière, de quoi s’agit-il ? Quelles en sont les enjeux et les possibilités d’évolution ? Nous vous en disons tout!

L’écologie en promotion immobilière, de quoi s’agit-il ?

Notons que les constructions immobilières basées sur la protection de la nature sont celles qui sont  économes en énergie et dotées d’espaces verts. Les promoteurs immobiliers écologiques prévoient dans des bâtiments qu’ils construisent, par exemple des jardins, des potagers, des micros algues. Ces espaces verts ont pour mission de capter le dioxyde de carbone ambiant et de rejeter de l’oxygène, permettant ainsi de purifier l’atmosphère et ce, sur du long terme. Les constructions écologiques doivent avoir moins d’impacts sur l’environnement naturel. Le matériel et les outils utilisés doivent être les plus bio possibles.

La notion de l’écologie en promotion immobilière étant maîtrisée, abordons ensemble les enjeux liés à cette question.

L’écologie en promotion immobilière : quels sont ses enjeux

Aujourd’hui, ce sont principalement les logements neufs ou en rénovation qui sont concernés par la question de développement durable. Certains promoteurs immobiliers ont conscience des bienfaits que cela peut générer sur leurs logements mais d’autres n’en savent pas grandes choses.

Alors, toute construction basée sur le respect de l’environnement bénéficie d’une valorisation de son logement final. Autrement dit, un logement qui associe le beau et performance énergétique est plus prisé que tout autre logement conventionnel. L’écologie en promotion immobilière porte alors à la plus haute échelle votre logement qu’il s’agisse des questions esthétiques ou environnementales.

Ce bénéfice vous donne aussi l’opportunité de vendre plus cher votre patrimoine. Vous avez ainsi des arguments, basés sur la beauté, la limitation des dépenses énergétiques, la préservation de l’air à travers les espaces verts,  pour facilement convaincre vos potentiels acheteurs. Cependant, les architectes, les ingénieurs du BTP, les agences immobilières ayant de l’expérience sont disposés à aider les promoteurs de l’immobilier vert à réussir leur projet écologique.

Même s’il est vrai que certains promoteurs immobiliers perçoivent la réglementation environnementale comme une contrainte, d’autres la voient comme un tremplin pour viser l’excellence afin de gagner des crédits, non seulement auprès des clients, mais aussi de l’Etat. Il faut dire que cette politique marche toujours, on n’en est jamais perdant.

D’ailleurs, les villes de Genève, Singapour et Québec l’ont très bien compris, l’écologie en promotion immobilière est incontournable dans leurs projets.

La réglementation RE 2020 en faveur de l’écologie en promotion immobilière

réglementation RE 2020

Les constructions neuves seront désormais assujetties à une nouvelle règlementation : il s’agit de la RE 2020. Elle fait mention des règles auxquelles doivent s’arrimer tous les promoteurs immobiliers afin de donner un sens éco à leurs constructions et renforcer le développement durable.

Grâce à elle l’emprunte carbone des bâtiments est considérablement réduite puisque les promoteurs seront contraints de bâtir des logements qui émettent le moins de gaz à effet de serre possible. Des récompenses seront d’ailleurs faites à l’endroit des constructions conformes au label E+C- qui désigne « Energie positive » et « réduction de carbone ». Il n’est pas nécessaire de se mettre à respecter ces clauses pour l’instant, elle entrera en vigueur à compter du 1er janvier 2022. Sa mise en application se fera selon un calendrier allant jusqu’à 2030.

Par ailleurs, cette réglementation a pour objectif majeur d’atteinte par habitation individuelle, la neutralité carbone. Il s’agira donc pour les promoteurs d’utiliser de moins en moins le gaz comme système de chauffage. Les granulés de bois, fours à charbon, les pompes à chaleur, les systèmes hybrides seront alors fortement recommandés. Ce point de la RE 2020 n’entrera en vigueur qu’à partir de 2024.

Cependant, les matériaux écologiques seront aussi mis en avant dans le cadre de cette règlementation. Des méthodes de calcul de la durée de vie des matériaux seront mises en place. Au premier rang, on trouvera des isolants comme la cellulose, les fibres de bois, le liège ou encore le chanvre. L’objectif est évident, réduire les émissions de carbone de 30 à 40% d’ici 2030.

La contrainte posée par cette RE 2020 réside au niveau d’un surplus de 10% des coûts par rapport à la réglementation actuelle. Dans tous les cas, L’écologie en promotion immobilière avec la RE 2020 reste la meilleure option puisque ses plus-values sont largement au-dessus du tarif en surplus à dépenser.

Conclusion

Finalement, il n’est pas étonnant de constater que la notion de l’écologie en promotion immobilière ne soit plus nouvelle. Simplement, elle émane d’une prise de conscience collective. Tout promoteur immobilier doit en tenir compte lors de la planification de son projet afin d’être en règle avec les textes de lois non seulement, mais aussi pour des questions morales et économiques.

 

 


les-conseils-utiles-quand-on-veut-vendre-a-un-promoteur.jpg

29 mai 2021 0

Dans une vente immobilière, l’acheteur a le choix entre acquérir un bien immobilier ancien ou opter pour du neuf. Plusieurs critères peuvent en effet favoriser son choix. Cependant si l’acquéreur désire acheter dans le neuf, voici quelques conseils utiles qu’il devrait prendre en compte avant l’achat du bien.

Conseil 1 : faire une visite de la maison en question

Avant de vous lancer dans une aventure d’achat d’un immobilier neuf, prenez le temps de visiter le bien. Si c’est une résidence principale, il est important d’avoir des informations par rapport à la distance des écoles ou des crèches par exemple. C’est important de le savoir si vous ne voulez pas vivre dans un lieu qui ne vous convient pas.

En effet visiter le bien immobilier vous permettra de savoir quels sont les autres projets de construction(les habitations, les commerces etc). Pour cela, rapprochez-vous de la mairie pour avoir des informations sur le plan local d’urbanisme (PLU). En bref, vous devez mener votre petite enquête sur le terrain.

Conseil 2 : assurez-vous de la garantie du promoteur

S’assurer de la fiabilité du promoteur est un élément important dans l’achat du logement neuf. Évidemment pour que le chantier de votre future maison neuve arrive à son terme et que la construction soit de qualité, le promoteur doit être efficace. Il faut donc vérifier la stabilité financière de l’opérateur. Celui-ci doit également fournir des garanties notamment la garantie d’achèvement.

Par ailleurs vous pouvez vous assurer des garanties du promoteur en visitant ses autres réalisations ou en rencontrant les acquéreurs qui ont déjà eu à conclure un achat avec lui.

Conseil 3 : passez par un courtier pour obtenir un crédit immobilier

Pour financer votre achat dans le neuf, vous aurez besoin de prêt. Bien que les taux d’intérêt soient très attractifs en ce moment, passer par un courtier peut vous permettre d’obtenir un meilleur taux. En plus, vous obtiendrez une meilleure assurance-emprunteur.

D’autre part, prenez le temps de vérifier que dans le contrat de réservation de votre futur logement neuf, figure des clauses suspensives à l’obtention d’un prêt immobilier. Veillez également à ce qu’il y ait aucune mention du promoteur qui pourrait être pénalisante. En complément de votre crédit immobilier, vous pouvez opter pour un prêt à taux zéro (PTZ). Ce prêt permet de financer 40% du prêt sans intérêt, pour un premier achat.

Conseil 4 : lire avec attention le contrat de réservation du futur appartement neuf

Avant d’acheter dans le neuf, il faut étudier minutieusement le contrat de réservation et tous les documents qui s’y réfèrent. Le contrat de réservation doit contenir une notice technique. C’est un document qui décrit les équipements et matériaux qui devront être installés dans la maison. Si un équipement n’est pas mentionné dans cette notice technique, le promoteur ne sera pas obligé de l’utiliser.

En outre, si vous voulez acquérir votre logement neuf en état futur d’achèvement (VEFA), le contrat de réservation doit mentionner le délai à respecter pour le financement progressif du bien immobilier neuf.

Conseil 5 : relevez les moindres défauts à la livraison

En visitant régulièrement le chantier, vous pouvez déceler des malfaçons et demander des corrections. À la livraison de votre bien immobilier neuf, vous avez jusqu’à un an pour remarquer d’éventuels défauts et les signaler au promoteur. Ceci se fait via l’envoi d’une lettre recommandée avec AR.

Est-il préférable d’opter pour un logement achevé ou faut-il acheter sur plan ?

Si vous souhaitez acquérir un immobilier neuf, deux options s’ouvrent à vous. En effet il est possible d’acheter en état futur d’achèvement (VEFA) c’est-à-dire sur plan, ou alors opter pour un appartement déjà achevé.

Pour le cas d’un achat sur plan

L’acquisition est concrétisée par un acte de vente signé chez le notaire. Avant d’acheter votre bien neuf assurez-vous que cet acte mentionne : une description de l’appartement ou de la maison, le prix complet du bien, les modalités de paiement, le délai de livraison et une garantie d’achèvement du logement.

Toutefois, il faut tenir compte des risques d’un achat en VEFA. En effet, un logement sur plan peut enregistrer des retards de construction (jusqu’à 2 ans !). De plus, l’apparence de la maison achevée peut être quelque peu différente de ce qui était prévu.

En ce qui concerne l’achat d’un logement achevé

Vous avez l’avantage de visiter « clé en main » le bien neuf et vous vous y projetez facilement. Cependant pour vous assurer que l’édification a été faite selon les règles, veillez à ce que le promoteur vous transmette : le permis de construire, le certificat de conformité, les attestations d’assurance constructeur, le procès-verbal de réception du bien immobilier.

Il faut noter que l’assurance constructeur couvre le bien immobilier neuf pendant 10 ans à compter de la date d’achèvement des travaux.


comment-valoriser-son-terrain.jpg

29 mai 2021 0

 Vendre un bien immobilier en l’occurrence son terrain est tout un art, et particulièrement l’art de négocier. Mais avant de mettre en vente votre Terrain, il vous faudra lui donner plus de valeur. Certaines caractéristiques peuvent influer sur le prix de vente : à la hausse comme à la baisse. Trouver les méthodes pour valoriser son terrain est une équation le plus souvent casse-tête pour tout propriétaire foncier. Mais comment valoriser son terrain ? C’est tout l’objet de cet article qui vous guide sur les actions à mener pour mettre en valeur votre parcelle !

Optimiser l’apparence et ressortir le potentiel constructible de votre terrain à vendre

S’informer sur les astuces à mettre en avant afin de savoir comment valoriser son terrain est une nécessité absolue. Tout propriétaire d’un terrain souhaite augmenter la valeur de son bien dans le but de le vendre plus chère. Valoriser un terrain consiste à améliorer son état. Pour cela, vous devez optimiser son apparence et faire ressortir ses atouts, afin d’attirer l’attention des acheteurs et de parvenir à vendre votre terrain dans les meilleures conditions. De multiples détails sont pris en compte afin d’en déterminer le potentiel constructible. Il est nécessaire d’anticiper sur ces différents éléments.

Effectuer les travaux d'aménagement

Effectuer des travaux d’aménagements

Réaliser Quelques travaux d’aménagement de votre parcelle serait un atout : formation d’un remblai, un brin d’embellissement avec des plantes et des fleurs, Etc. en outre, si ce n’est pas encore fait, vous pouvez vous lancer dans les travaux de viabilisation du terrain si possible : raccorder le terrain aux réseaux d’eau potable, d’assainissement, d’électricité, de gaz et de téléphone. Ces travaux permettront de valoriser un terrain en le rendant apte à recevoir une construction d’emblée.

Mettre en valeur les dispositions du plan d’urbanisme local

Maitriser comment valoriser son terrain passe aussi par une   meilleure exploitation du PLU. La consultation du Plan local d’urbanisme ou du Plan d’occupation des sols est obligatoire lors de la vente d’un terrain. En effet, les documents d’urbanisme fournissent des indications précieuses au sujet des atouts de votre parcelle. Grâce à ces documents vous pouvez démontrer à vos acheteurs que votre terrain n’a pas de servitudes, que les constructions y sont possibles tout de suite, ce seront autant de points en plus.

 Prendre en compte l’environnement immédiat du terrain

S’informer sur les mesures environnementales à respecter afin de savoir comment valoriser son terrain est essentielle à une vente fructifiée. Valoriser son terrain c’est également mettre en avant son environnement immédiat. Vous pouvez donc valoriser les accès à la voie publique, la proximité des commodités, les raccordements aux réseaux, la présence d’équipements municipaux à distance raisonnable, les stations de transport en commun, etc.

Découper le terrain en lots

Savoir comment valoriser son terrain n’est pas toujours l’apanage d’’un grand nombre surtout dans le cas des grandes superficies. Le morcellement nécessite de faire intervenir un géomètre-expert. Vendre deux ou trois parcelles est plus lucratif plutôt qu’une seule.

Faire une demande de changement de zonage pourrait vous rapporter gros

Savoir comment valoriser son terrain par changement de zonage est une technique pourrait vous rapporter énormément d’argent. Des propriétaires qui détenaient des terrains avec un zonage résidentiel et dont la ville a accepté de modifier le zonage en commercial ont fait une véritable fortune. Si vous êtes propriétaire d’un terrain dans un secteur où de nombreux projets commerciaux voient le jour, il pourrait être intéressant pour vous de regarder si vous ne pourriez pas demander une modification de zonage afin d’augmenter la valeur de votre terrain. C’est une situation qui arrive couramment dans les grosses villes en raison d’un zonage qui n’est plus adapté au développement économique du secteur.

Comment valoriser son terrain ? : la touche d’un expert en promotion immobilière

Lors de la vente de votre terrain, plusieurs options vous sont offertes. Mais comment valoriser son terrain de manière optimale lorsqu’on est un vrai novice en matière d’’immobilier ?

La première et la plus simple est celle de vendre son terrain immédiatement et sans condition à un particulier ou un promoteur, sans plus s’occuper de la suite. Il s’agit de la solution la plus facile, mais c’est certainement dans ce cas que vous obtiendrez le prix le moins élevé.

La deuxième possibilité est de vendre avec la condition d’obtenir un permis de construire. Un promoteur ou un investisseur s’engage, en sachant quels sont les futurs droits à bâtir en fonction du règlement de zone, d’un Plan localisé de quartier et enfin d’un permis de construire qui permet de savoir quel projet peut être tenté.

Cette option est déjà plus intéressante pour le promoteur, qui peut s’engager plus facilement sachant qu’il pourra construire quelque chose. Pour le propriétaire, il est vrai qu’il doit attendre un certain laps de temps avant que le permis ne soit déposé, obtenu voir négocié, mais il obtiendra un meilleur prix de vente avec cette façon de procéder.


logements-connectes.jpg

29 mai 2021 0

Depuis quelques années, les objets connectés ont le vent en poupe dans les nouvelles constructions. En effet, les logements connectés facilitent les tâches quotidiennes à réaliser dans une maison. Programme neuf et logements connectés sont désormais inséparables. La plupart des personnes ne se contentent pas de ces avantages, mais veulent de plus en plus de confort et souhaitent plus d’interaction avec leur environnement. Soucieux de satisfaire les attentes de leurs clients les promoteurs ont compris ces nouveaux besoins et apportent une réponse pratique à ces changements. Les promoteurs continuent de développer l’idée de la maison connectée. Mais est-ce un investissement sûr ? cap sur les avantages du Programme neuf et logements connectés.

Logements connectés : de quoi s’agit-il ?

Si vous envisagez d’acheter un appartement en VEFA dans les années à venir, celui-ci a toutes les chances d’être connecté. Aujourd’hui, en effet, les nouvelles constructions sont conçues pour interagir avec leur environnement et leurs occupants : on parle alors de Programme neuf et logements connectés.

Une maison connectée est un logement doté de plusieurs fonctions pouvant être programmées et commandées à distance. Pour rendre un logement connecté, il suffit d’y installer un certain nombre d’éléments domotiques. Une fois que ces derniers seront connectés à internet, vous pourrez à partir de là, contrôler et programmer certains appareils de votre maison simplement à partir d’un smartphone, de votre voix par commande vocale ou depuis un boîtier dédié.

Ces appareils contribuent à créer des habitats connectés toujours plus autonomes et personnalisés. Les promoteurs immobiliers ne s’y trompent pas et intègrent dans leurs projets de programmes neufs de plus en plus d’éléments domotiques pour attirer les acquéreurs. Alors, le duo programme neuf et logements connectés est devenu la formule gagnante

Programme neuf et logements connectés : quels sont les avantages

Logements connectés avantages

De nos jours Les modes de vie évoluent. Mobilité accrue, sollicitations extérieures multiples, distance entre les lieux de résidence et de travail rendant les allers-retours en pleine journée impossibles, Etc. Les promoteurs ont compris ces nouveaux besoins et apportent une réponse pratique à ces changements. Programme neuf et logements connectés sont devenus leurs priorités.

Le logement intelligent peut être aussi bien un appartement qu’une maison. Ces solutions sont plus adaptées à des biens neufs. Si autant de personnes se tournent vers des solutions connectées, c’est qu’il y a bien une raison. En effet, vivre dans un logement connecté, c’est disposer d’une habitation plus confortable, plus sécurisée et surtout qui vous permet de faire de réelles économies d’énergie.

Une consommation maîtrisée

La consommation d’énergie est en tête parmi les postes de dépense dans une maison ou un appartement. Outre un confort indéniable, La domotique offre aux habitants l’occasion de maîtriser leur budget. En effet, votre résidence principale s’adapte aux conditions climatiques en conservant une température prédéfinie. De fait, un thermostat connecté vous permet d’éviter les grandes variations de température, plus énergivores qu’une température constante.

La Sécurité du Logement assurée

Outre le fait d’être un atout indéniable pour faire de grosses économies sur votre facture d’électricité ou d’eau, la domotique vous permet aussi de renforcer la sécurité de votre maison. Ceci est possible grâce aux alarmes connectées, aux détecteurs de mouvements connectés ou aux caméras de surveillance intelligentes, etc. En installant ces appareils de sécurité 2.0 dans votre logement, plus besoin de craindre un cambriolage.

Des incidents évités

Les systèmes de détection d’incidents installés dans la maison connectée permettent de prévenir immédiatement les occupants en cas de fuite d’eau par exemple. Un dégât des eaux ou une perte d’énergie représentent des pertes lourdes dans le budget en habitat individuel ou en copropriété et cela se répercutent bien évidemment sur les charges des propriétaires.

Quel marché pour la maison connectée

Programme neuf et logements connectés représentent l’avenir de la construction immobilière. Le marché de la maison connectée ne cesse de se développer. En 2020, le marché français de maison connectée approchait les deux milliards d’euros rien qu’en France.

Et si l’effet de la crise du Covid-19 sur la demande a nettement ralenti la dynamique du marché, celui-ci devrait renouer avec la croissance à partir de 2021. Les professionnels profiteront notamment du rattrapage de la construction de logements et de la mise en place d’aides publiques dans le cadre du plan de relance. Les nouvelles promesses en matière d’interopérabilité et de services innovants donneront aussi un coup d’accélérateur au marché du Programme neuf et logements connectés.

Pour suivre cette tendance, les programmes immobiliers neufs s’adaptent et proposent de plus en plus de bâtiments intelligents aussi bien dans les grandes métropoles que dans les villes moyennes. Programme neuf et logements connectés sont au cœur des préoccupations des constructeurs.

Afin d’optimiser le coût de la domotique, il est préférable de penser à son installation dès la construction de votre résidence principale ou de votre investissement locatif. Ainsi, les équipements connectés sont directement intégrés aux éléments d’origine, vous évitant des travaux ultérieurs dans vos pièces.


promoteur-immobilier-et-syndic-de-copropriete.jpg

29 mai 2021 0

Une copropriété est une organisation qui met en relation les différents propriétaires des appartements d’un programme immobilier neuf. Pour éviter toute déconvenue entre les propriétaires, le syndic de copropriété est mis en place.il est un organe essentiel pour la bonne gestion d’une copropriété. Promoteur immobilier et syndic de copropriété sont deux entités essentielles à une gestion harmonieuse. Le syndic de copropriété peut prendre différentes formes et a des obligations devant la loi : bonne tenue de l’immeuble, gestion administrative et financière. Dans le cadre d’un programme neuf, le promoteur immobilier joue un rôle essentiel dans la nomination du premier syndic de copropriété, appelé syndic provisoire. Parcourez cet article et Découvrez comment promoteur immobilier et syndic de copropriété fonctionnent.

Désignation du syndic de copropriété dans un immobilier neuf

D’après la loi de 1965, toute copropriété doit être administrée par un syndic de copropriété qui peut prendre différentes formes : professionnel, bénévole ou coopératif.

Lorsqu’un immeuble neuf est sur le point d’être achevé, la nomination du syndic devient une priorité, car une copropriété ne peut fonctionner sans syndic. C’est pourquoi Promoteur immobilier et syndic de copropriété contribuent à une gestion sans grabuges des constructions neuves. Le premier syndic d’un programme neuf est appelé le syndic provisoire.

Le syndic provisoire

Auparavant appelé syndic de promotion, c’est depuis la loi ALUR que l’organisation a changé d’intituler pour s’appeler le syndic provisoire. L’objectif de ce changement a été d’informer aux futurs acquéreurs que ce syndic a des actions provisoires visant à assurer le lien entre Promoteur immobilier et syndic de copropriété nouvellement crée.

Le syndic provisoire est le syndic mis en place par le promoteur pour gérer la copropriété dès sa naissance et ce, jusqu’à la première assemblée générale. En effet, toute copropriété, même neuve, doit pouvoir justifier d’un syndic de copropriété dès sa naissance. C’est la raison pour laquelle, en l’absence de la totalité des copropriétaires et d’une assemblée générale, c’est toujours le promoteur qui nomme le tout premier syndic de copropriété. Cette nomination permet simplement de faire fonctionner correctement la copropriété dès l’emménagement des premiers copropriétaires.

Ce syndic provisoire nommé par le promoteur immobilier a pour rôle : d’encadrer les projets et le règlement de copropriété ; Gérer le programme immobilier neuf jusqu’au premier vote de l’assemblée générale ; Gérer la tenue et l’arrêt des comptes durant la première année ; Préparer le budget prévisionnel de la deuxième année. Les copropriétaires prennent le relai après un an à compter de la première livraison par le promoteur immobilier.

Syndic de copropriété
Syndic de copropriété

Promoteur immobilier et syndic de copropriété sont des éléments clés de gestion des transactions immobilières d’ouvrages neufs. Après l’achat d’un appartement neuf, vous devenez automatiquement propriétaire de ce logement. Lorsque la première assemblée générale de copropriété est organisée, les copropriétaires peuvent nommer le syndic, indépendamment du choix initialement fait par le promoteur.

Pour que cette nomination puisse avoir lieu, elle doit cependant être inscrite à l’ordre du jour et apparaître dans les convocations qui sont adressées aux copropriétaires. Enfin, pour que le nouveau syndic soit nommé, il doit remporter la majorité absolue des voix.

En ce qui concerne le mandat du syndic de copropriété, sa durée est de trois ans contrairement au syndic provisoire, qui dure seulement un an à compter de la première livraison par le promoteur immobilier. Promoteur immobilier et syndic de copropriété jouent un rôle majeur en matière de vente de biens immobiliers.

Rôle et missions d’un syndic de copropriété

Promoteur immobilier et syndic de copropriété ont tous deux des missions spécifiques. En ce qui concerne le syndic c’est le représentant légal du syndicat des copropriétaires. Ses missions et obligations ont été définies par l’article 18 de la loi n° 65-557 du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis et complétées par différents textes. Le rôle du syndic de copropriété est incontournable, car c’est grâce à lui que la copropriété fonctionne.  Les missions du syndic sont nombreuses.

La gestion administrative de la copropriété

C’est le syndic de copropriété qui tient à jour la liste de tous les copropriétaires ainsi que leur nombre de lots respectif. Le syndic doit par ailleurs convoquer au moins une assemblée générale par an. A ce titre, il se charge de la mise à l’ordre du jour de l’assemblée générale, en collaboration avec le conseil syndical. C’est lui qui envoie les convocations, qui rédige le compte rendu et qui envoie le procès-verbal aux copropriétaires

La gestion financière de la copropriété

Le syndic de copropriété est l’organe qui tient la comptabilité de la copropriété, qui établit un budget prévisionnel pour l’année à venir, et qui collecte les charges auprès des copropriétaires.

La bonne tenue de l’immeuble

Le syndic de copropriété peut notamment convoquer des travaux urgents si ceux-ci s’avèrent nécessaires pour maintenir la salubrité de l’immeuble.

 


promoteurs-immobilier-les-regles-a-respecter.jpg

29 mai 2021 0

Acquérir un logement est souvent le projet d’une vie. Un investissement à ne pas prendre à la légère. Que vous soyez un particulier, un professionnel ou même un acquéreur, vous n’êtes pas sans ignorer que tout investissement présente des risques. Si la promotion immobilière n’est pas juridiquement définie, l’activité qu’elle sous-tend est très étroitement encadrée et principalement dans le secteur de l’habitation pour apporter les sécurités et garanties nécessaires aux acquéreurs. Les forfaitures dans ce domaine sont faciles à obtenir surtout lorsque les bonnes pratiques en la matière sont méconnues. Si vous souhaitez connaître les règles à respecter en tant que promoteur immobilier pour éviter les déconvenues, parcourez cet article.

Les normes techniques immobilières

Avant de se lancer dans l’aventure de la construction, il est important, voire primordial d’être au fait des règles à respecter en tant que promoteur immobilier. Depuis la fin des années 60, les prérogatives, le rôle et la marge de manœuvre du promoteur immobilier n’ont cessé d’être encadrés légalement. Deux aspects ont cependant émergé pour devenir centraux : protéger l’acquéreur et ne pas construire tout et n’importe quoi. Ainsi De nombreuses règles à respecter en tant que promoteur immobilier s’appliquent afin de garantir qu’ils respectent l’environnement et offrent un cadre sécurisé et confortable à leurs futurs occupants. Globalement, elles impactent l’aspect thermique, la phonique ainsi que l’accessibilité. Malgré le fait que ces différentes réglementations engendrent un surcoût, elles doivent absolument être respectées.

Les normes thermiques

Adoptée en 1974, la toute première réglementation thermique a successivement été remplacée par la RT 1988, la RT 2000, la RT 2005, la RT 2012 et la RT 2020. Cette norme fait partie de la réglementation thermique qui a pour vocation l’encadrement, d’un point de vue légal, des constructions de bâtis neufs. La mise en place de cette réglementation a un double objectif : tout d’abord, la limitation de la consommation énergétique globale tels que l’eau, l’électricité, la climatisation, Etc. ensuite la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’instar du dioxyde de carbone.

Les normes phoniques

Afin de limiter les nuisances sonores quotidiennes, une réglementation acoustique de 2000 fixe les règles à respecter en tant que promoteur immobilier. Cette réglementation définit les limites sonores, qui, en dépassant un certain seuil, peuvent nuire à la santé des occupants. Un ensemble d’exigences en matière de qualité acoustique des logements est ainsi imposé par la loi : Un logement doit respecter un niveau sonore maximal estimé à 65 dB pour les bruits d’impacts. Il doit également être isolé contre les bruits extérieurs de minimum 30 dB(A). Cette valeur peut atteindre les 45 dB(A) en fonction du trafic.

Normes d’accessibilité pour personnes handicapées

En France, environ 12 millions de personnes sont touchées par un handicap, qu’il soit visible ou pas. On évalue à peu près à 850 000 les personnes ayant une mobilité réduite. Afin de favoriser l’autonomie des personnes en fauteuil roulant ou ayant des difficultés à se déplacer, une loi concernant les règles à respecter en tant que promoteur immobilier est entrée en vigueur le 1er janvier 2008. Tout individu handicapé ou équipé d’une canne ou d’un fauteuil doit pouvoir circuler facilement dans son habitation et accéder sans difficulté aux locaux.

Contrats et garanties pour la sécurité du maitre d’œuvre

Suite aux nombreux problèmes rencontrés par les acquéreurs dans le cadre de la construction de leur logement, la loi a mis en place différentes règles de protection des particuliers. Suivant l’objectif recherché du projet immobilier, la forme du contrat diffère, mais la protection du consommateur reste toujours l’objectif principal.

Les types de contrat

Lorsque vous faites construire, vous pouvez avoir recours à plusieurs types de contrats .

Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) : il encadre les règles à respecter en tant que promoteur immobilier pour la construction d’une maison individuelle ou d’un immeuble. Il a été conçu pour protéger les consommateurs. Il offre un degré de sécurité juridique plus élevé que d’autres contrats de construction, et doit être signé avant le début des travaux.

Le contrat de vente d’immeuble à construire : le vendeur s’oblige à édifier un immeuble dans un délai déterminé par le contrat. Il doit comporter les conditions légales permettant au futur acquéreur de renoncer à la signature du contrat définitif et d’exiger le remboursement de sa garantie.

Le contrat de promotion immobilière (CPI) : le promoteur s’oblige envers l’acquéreur à faire procéder, pour un prix convenu, à la réalisation d’un programme de construction ainsi qu’à tout ou une partie des opérations juridiques, administratives et financières.

Les types de garanties

En plus des garanties financières et de bonne exécution du contrat, les garanties concernent la construction font partir des règles à respecter en tant que promoteur immobilier. Elles couvrent les désordres à compter de la réception des travaux. Il s’agit de : La garantie de parfait achèvement, la garantie de bon fonctionnement, et la garantie décennale pendant 10 ans sur la solidité et la destination de l’ouvrage.


difference-promoteur-foncier-et-promoteur-immobilier.jpg

29 mai 2021 0

Le promoteur est un acteur phare du domaine de l’immobilier. Véritable clé de voûte de projets de constructions d’envergure, on pense souvent à lui lorsque l’on souhaite acheter un bien immobilier. De ce fait, il est possible de faire appel à deux types de professionnel. : le Promoteur foncier et promoteur immobilier. Bien qu’étymologiquement très proche, ces deux métiers n’ont pas la même signification, et ne remplissent pas les mêmes objectifs. Les besoins seront différents, Selon le type de projet mis en place. Quelle est la différence entre Promoteur foncier et promoteur immobilier ? parcourez cet article pour en savoir plus à ce sujet.

Rôle du promoteur foncier 

D’un point de vue général, promoteur foncier et promoteur immobilier sont des spécialistes de l’immobilier et de l’aménagement des terrains. En particulier, le Promoteur foncier aussi appelé aménageur foncier a pour mission de préparer un terrain foncier en vue d’y édifier une construction. Plus précisément, son rôle est d’acquérir un terrain nu pour étudier ses possibilités de division en parcelles juridiquement autonome. Le promoteur foncier est une figure emblématique de l’aménagement du territoire : il achète des terrains vagues, les améliore en y apportant toutes les infrastructures nécessaires à la construction telles que des rues ou les égouts, puis les revend en globalité ou en parcelles.

Expertise du promoteur foncier

L’expertise du promoteur foncier est assez vaste : tout d’abord il a une parfaite connaissance de la disponibilité du foncier car il connait l’état du marché et l’état de l’offre. Ensuite, le promoteur foncier a une bonne compréhension de l’offre et de la demande. De plus, il connait également les possibilités de financement qui s’offrent à lui pour assurer les charges inhérentes à la mise en place d’un projet. Enfin c’est également lui qui s’occupe de toutes les démarches administratives. Il doit donc être informé de tous les changements législatifs qui peuvent apparaître sur le marché afin de pouvoir fournir les documents nécessaires aux autorités.

Rôle du promoteur immobilier 

 

Promoteur foncier et promoteur immobilier sont deux professionnels incontournables en matière d’habitat. En ce qui concerne le promoteur immobilier est un expert en montage de projets immobiliers. Doté de compétences pointues dans de nombreux domaines, il identifie le besoin du marché local, imagine le projet immobilier et chapeaute l’ensemble des opérations de construction jusqu’à la remise des clés aux futurs bailleurs ou occupants.

Des missions variées du promoteur immobilier

La construction de logements représente une part importante de l’activité de promotion immobilière. Le Promoteur immobilier intervient dans le cadre des projets d’envergure tels que la création de lotissements ou d’immeubles, mais il peut aussi intervenir dans le cadre de logements individuels. Il lui arrive également de prendre en charge des chantiers de rénovation. La plupart du temps, il s’agit de transformation de bâtiments existants ou de logements collectifs anciens.

L’autre partie de son activité consiste à créer des parcs immobiliers neufs dans différents secteurs tels que, l’industrie, l’hôtellerie, la santé, le commerce, le tertiaire, Etc. La principale mission du promoteur est donc de créer un actif immobilier pour un propriétaire qui pourra soit l’occuper ou l’exploiter.

Expertise du promoteur immobilier

Tout comme le promoteur foncier, Le promoteur immobilier doit avoir une profonde connaissance du marché immobilier, c’est-à-dire de l’offre et de la demande. Il pourra ainsi lui aussi juger de la viabilité du projet immobilier avant de pouvoir choisir le terrain sur lequel il souhaite effectuer ses constructions.

Les possibilités de financement du projet doivent également être connues du promoteur immobilier. C’est à lui que revient la tâche d’acquisition du terrain.

Il est également responsable de toutes les démarches administratives à effectuer, et donc des changements législatifs qui pourraient intervenir.

Promoteur foncier et promoteur immobilier : deux métiers complémentaires

promoteur foncier promoteur immobilier : complémentarité

Promoteur foncier et promoteur immobilier ont un rôle qui se rapproche un tout petit peu, sauf que l’objet de la promotion n’est pas exactement le même.

Le promoteur immobilier est un Spécialiste de la vente de biens construits tandis que le promoteur foncier lui vend les terrains. Autrement dit, quand un promoteur foncier cherche à revendre un terrain aménagé, le promoteur immobilier se charge lui de faire la promotion des bâtiments construits sur ce terrain.

Promoteur foncier et promoteur immobilier sont des professionnels complémentaires. Le Promoteur foncier vend au promoteur immobilier un terrain aménagé, afin qu’il puisse y construire des bâtiments neufs, dans le but de les revendre.

Les compétences du Promoteur foncier et promoteur immobilier sont sensiblement les mêmes, sauf qu’elles ne touchent pas exactement le même produit : terrain contre bâtiment.

La constructibilité du terrain étant la clé de réussite d’un projet de construction, l’une des missions du promoteur immobilier est de rechercher un terrain sur lequel un projet est réalisable. Ainsi pour ne pas se louper, il est nécessaire de consulter un Promoteur foncier qui saura identifier les meilleurs terrains constructibles. Promoteur foncier et promoteur immobilier sont donc des professions complémentaires et les professionnels le savent.


bien-connaitre-les-caracteristiques-d-un-terrain-avant-de-le-vendre-a-un-promoteur.jpg

29 mai 2021 0

S’il y a une plus-value au-delà de la superficie en matière d’atouts d’un bien immobilier, c’est bien le potentiel du terrain. En réalité, la valeur d’un terrain ne se mesure pas uniquement à son aire. De petites surfaces peuvent offrir de bien meilleures possibilités par rapport aux grandes parcelles. Pour cette raison, il faut de toute évidence bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur. Qu’il s’agisses de l’aire habitable, la constructibilité, la position par rapport au réseau des transports, les servitudes, il est nécessaire de bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur. Parcourrez cet article jusqu’à la fin et découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

 Influence de la réglementation sur le potentiel d’un terrain

La règlementation urbanistique inscrite dans le plan d’occupation des sols (POS), devenu plan local d’urbanisme (PLU) diffère d’un territoire à un autre. La constructibilité de votre terrain est tributaire de ces documents communaux. Bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur présente de nombreux avantages. Dans une localité où le POS et le PLU sont absents, ce qui est improbable, il faut se référer au Règlement National d’Urbanisme (RNU). Ces règlements définissent le facteur de corrélation entre l’aire de votre terrain et la surface à construire.

Plus généralement vous pourrez avoir des informations concernant : la nature, les dimensions, la forme des bâtiments à construire, la nature des matériaux, la hauteur maximale des bâtiments le type de pente. Dans certaines localités, ces documents règlementaires précisent également la couleur de peinture de la façade principale. Tout particulier sérieux et soucieux de réaliser une vente fructifiée devrait bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur. De même le certificat d’urbanisme délivré par les autorités locales fournit des renseignements spécifiques sur le terrain ainsi que les droits et obligations diverses.

 Les espaces verts à préserver : un critère essentiel à prendre en compte

Bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur vous permet d’éviter les nombreux pièges que regorgent les transactions immobilières à l’instar du non-respect des règles environnementales. A l’ère actuelle de la préservation de la planète, le PLU définit de nombreuses restrictions pour la préservation de zones sauvages prenant en compte la faune et la flore et la protection des arbres très anciens. Un recours au certificat d’urbanisme est plus que nécessaire dans ces conditions d’extrême prudence supplémentaire.

Adapter le plan de sa maison à la superficie du terrain

Il est difficile voire impossible de construire le même type de maison sur un grand ou sur un petit terrain ni sur un terrain rectangulaire ou tout en longueur. Une grande maison construite sur toute la superficie du terrain limitera les possibilités de créer un jardin. Alors qu’à surface égale, un étage vous permettra de disposer d’un jardin et d’une terrasse et même un garage au besoin. Sur un terrain difforme, vous ne pourrez implanter qu’une maison suivant la géométrie imposée. De plus les règles d’urbanisme nationales et locales (PLU) définissent des distances minimales à respecter entre deux constructions et la distance des voies de circulation. Pour ainsi dire bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur vous permet non seulement de dégager les atouts prévus par la loi mais aussi de réaliser une vente fructifiée.

Le prix au mètre-carrée : une variable qui dépend de l’environnement

Les terrains ne se valent guère et les professionnels le savent. Lorsque vous envisager vendre un terrain ou un bien immobilier, la question de la situation géographique interpelle à plus d’un titre. Un terrain se trouvant en   ville ou faisant l’objet d’un potentiel espace commercial ou locatif, n’aura pas la même visibilité qu’un autre à superficie égale se trouvant en campagne. C’est pourquoi il est essentiel de bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur. Par contre une petite parcelle se trouvant au centre ou presque d’une surface planifiée pour un projet d’envergure peut constituer un plateau d’or. Afin d’en tirer un meilleur profit en fonction des différentes figurent qui se présente à vous, il   est intéressant de bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur.

 Partitionner un grand terrain : quel avantage ?

Bien connaître les caractéristiques d’un terrain avant de le vendre à un promoteur c’est aussi savoir qu’il est possible de partitionner son bien. Le découpage d’un grand terrain en plusieurs parcelles vous permet non seulement de conserver pour une vente ultérieure celles que vous ne souhaitez pas céder à des tiers. Cette fonctionnalité s’applique habituellement par des propriétaires qui souhaitent vendre une parcelle afin de rénover leur propre maison.


vendre-son-terrain-a-quel-prix.jpg

29 mai 2021 0

La vente d’une maison à un promoteur est souvent avantageuse pour le vendeur. Elle lui permet d’obtenir un prix sensiblement supérieur au marché. Connaitre à quel prix peut-on vendre une maison à un promoteur est la première préoccupation du propriétaire car réaliser une telle opération est très complexe. Vendre sa maison a un promoteur est une démarche longue et fastidieuse qui n’est pas commune et que très peu de gens savent pratiquer. Pour ne pas tomber dans certains pièges, il faut en connaître quelques principes car une proposition d’achat peut parfois cacher un miroir aux alouettes. Si vous considérez fortement cette option, parcourez cet article. Il va vous aidez à répondre à la question de savoir à quel prix peut-on vendre une maison à un promoteur ?

Quels sont les critères d’une vente à un promoteur

Savoir à quel prix peut-on vendre une maison à un promoteur est une étape délicate, un pari judicieux qu’il convient de bien réaliser. Le plus important, le « cœur nucléaire » d’une bonne estimation est le bon prix, le juste prix. Beaucoup de particuliers s’imaginent qu’un promoteur viendra proposer 2 ou 3 fois la valeur de leur maison, sans aucune condition, en payant comptant. La réalité est bien loin de ce que l’on peut parfois entendre. De nombreux critères souvent longs en temps, sont à respecter et toutes les étapes pour connaitre à quel prix peut-on vendre une maison à un promoteur ne sont pas évidentes à comprendre pour quelqu’un de novice. Pour le promoteur, lors de la négociation deux possibilités s’offrent au propriétaire.

Le prix immédiat

Le premier prix pour savoir à quel prix peut-on vendre une maison à un promoteur est le prix immédiat. Il s’agit d’une vente sèche de votre bien, celui de votre bien en l’état, pour le même usage. Par exemple, si vous vendiez votre maison à un particulier pour qu’il l’habite. C’est ce prix qui est estimé par les agents immobiliers.

Prix du potentiel constructible

Le deuxième prix est celui du « potentiel constructible » offert par le terrain, autrement dit celui de la surface que va pouvoir construire le promoteur sur votre parcelle. En effet, Deux maisons, dans une même rue, sur un terrain de taille identique, peuvent avoir des valeurs totalement différentes. Un promoteur achète une maison au prorata du nombre de m2 qu’il va pouvoir construire. En gros il étudie le droit à construire que votre maison additionnée au terrain peut procurer. Ainsiplus la surface constructible est élevée, plus votre terrain vaudra cher. Il faut donc avoir les bons réflexes pour savoir à quel prix peut-on vendre une maison à un promoteur. Cette deuxième option permet de tirer le plus de valeur de votre bien, mais demande un plus grand délai, puisque la vente ne sera effective que 3 mois après obtention du permis de construire.

Faire estimer sa maison par des professionnels, pour la vendre vite

faire confiance à un professionnel immobilier

Déterminer à quel prix peut-on vendre une maison à un promoteur demande de nombreuses connaissances immobilières, techniques et financières. Élément clé de la transaction, le prix de vente de la maison est souvent un casse-tête pour le vendeur. En effet, celui-ci peut être tenté de surestimer son bien pour en tirer le plus de profit possible. En surestimant son bien, il risque ne pas se vendre vite, voire ne pas se vendre du tout.

Par ailleurs un bien inoccupé qui ne se vend pas rapidement s’abîme, pouvant entraîner des frais de remise en état qui affecteront le prix de vente final. Ainsi, pour vendre vite, Faire estimer sa maison par des professionnels est nécessaire afin de connaitre à quel prix peut-on vendre une maison à un promoteur.

En recourant aux outils et conseils des professionnels de l’immobilier vous obtiendrez une estimation immobilière professionnel de votre bien, au plus proche du prix du marché. Ce qui permettra d’en optimiser les délais de vente, et de réaliser plus vite vos projets. Plusieurs éléments sont à prendre en compte et vont faire varier le prix de vente de votre bien immobilier. À titre d’exemple, voici les pourcentages appliqués par les professionnels de l’immobilier aux points faibles et aux points forts des biens en vente :

Un vis-à-vis de moins de 10 mètres avec les parcelles avoisinantes : -10 % ; Une vue sur la mer ou sur un grand espace arboré : +5 à 20 % ; Un logement refait à neuf : +15 à 20 % ; Un logement à rénover : -10 à -30 % ; Une décoration à rafraîchir : -5 à -10 % ; Une terrasse ou un jardin : +5 à 15 %.

Pour connaître le prix moyen du marché immobilier, il vous suffit d’aller sur l’application DVF du Ministère de l’Economie et des Finances. Sur une carte géographique tirée du cadastre, ce site recense toutes les transactions immobilières qui ont eu lieu ces dernières années.