Chargement du contenu

2021 janvier

Iterative approaches to corporate strategy
     
construction-avec-un-bilan-financier-preoccupant.jpg

30 janvier 2021 0

La FPI, Fédération des Promoteurs immobiliers ainsi que la fédération française du bâtiment, dans un communiqué suite à la mauvaise des chiffres alarmants de la construction, exprime leur préoccupation concernant l’immobilier en 2020.

Jeudi dernier, les chiffres en rapport avec les statistiques sur les mises en chantier et les permis de construire ont fait couler beaucoup d’encre, faisant réagir les fédérations professionnels dudit secteur.

Les chiffres se traduisent par « une aggravation de la chute de la construction amorcée depuis trois ans », explique la FPI et la FFB au sein d’un communiqué commun. « Sans prise de décision rapide, elle se poursuivrait en 2021 » Mettent-elles en garde. En effet, en 2020, sur une période de 12 mois, 376 700 logements ont été mis en construction et les permis de construire sont également en nette baisse de 14,7%, à 381 600 logements autorisés : ceci constitue 65 000 permis de construire moins qu’en 2019 (-147%). Sur un horizon à court terme, cela s’explique la pandémie du coronavirus, mais aussi les élections municipales. Mais elle s’inscrit dans une tendance plus longue et, pourtant, encore plus inquiétante », déplorent la FPI et la FFB.

Une baisse des permis antérieure à l’épidémie

Les fédérations du bâtiment  précisent que la baisse des autorisations est antérieure à l’épidémie. Au milieu de l’année 2017, nous étions encore au rythme de 500 000 logements autorisés par an. En 3 ans, on observe une perte s’affiche à 120 000 permis de construire par an, dont 93 000 logements collectif et assimilés. Qui plus est, la FPI et FFB montrent que fin 2020 ne présente aucun rattrapage des perturbations dues au confinement. Au 4e trimestre de l’année dernière, le nombre de permis de construire délivrés est inférieur à 9,4% au quatrième trimestre 2019.

Un impératif : agir vite et fort

bilan-financier-préoccupation-agir-vite-et-fort

Pour répondre aux besoins de logement des français, au souhait de relocaliser notre production sur le territoire national et faire du bâtiment un levier de la reprise économique, il est nécessaire que les pouvoirs publics agissent vigoureusement : d’une part, en concrétisant enfin le Pacte pour la relance de la construction durable, signé fin 2020 par l’Etat, les professionnels et les associations d’élus locaux, qui n’est pas assez relayé par les préfets et par les maires ; d’autre part, en intégrant cette conjoncture très dégradée dans les réflexions en cours sur la réglementation environnementale des bâtiments neufs (RE 2020) et la lutte contre l’artificialisation (ZAN), qui à court terme risquent de rendre encore plus difficile, plus longue et plus coûteuse la construction de logements.


expert-immobilier.png

29 janvier 2021 0

Vous souhaitez vous engagez dans une opération d’achat, de vente ou de location de bien immobiliers ? C’est une bonne chose, mais l’intervention d’un expert immobilier vous sera d’une grande aide. Il s’agit simplement d’un professionnel du domaine de l’immobilier. Son but est de vous aider à mieux sécuriser votre achat de résidence principale ou encore votre investissement locatif. De nombreuses personnes ont très souvent recours aux services d’un promoteur immobilier. Pour les sceptiques qui n’ont pas encore véritablement compris les raisons de faire appel à un expert immobilier, on vous en donne tout au long de ce papier.

Un expert immobilier c’est qui ?

Si vous ne disposez de la compétence ou du temps nécessaire pour une vente immobilière ou un investissement locatif, vous pouvez simplement faire appel à un expert immobilier. Il intervient pour tout type de biens immobiliers à savoir les terrains, les immeubles, maisons… En effet, lorsque vous désirez louer, acheter, vendre ou mettre en hypothèque, vous devez faire appel à un tel expert qui vous accompagnera en toute sécurité jusqu’à l’atteinte de vos objectifs. Il prendra en charge la négociation, la fixation des coûts de l’opération ainsi que la signature du contrat.

Pourquoi devez-vous faire appel à un expert immobilier ?

Exerçant en tant qu’indépendant, un expert immobilier est un professionnel qui a pour mission de définir en toute transparence la valeur vénale et locative d’un bien immobilier. Pour y arriver, ce dernier doit réaliser une expertise immobilière. Il s’agit d’une rédaction engageant sa responsabilité tout au long du processus. Au sein de son rapport officiel, il se charge de donner un avis économique et technique qui servira à vous protéger et à vous donner des éclaircissements en cas de litige ou de procédure. Une analyse approfondie est nécessaire et doit être effectué avant toute prise de décision. Ladite analyse se base non seulement sur les compétences de l’expert, mais aussi sur ses compétences.

Compte tenu de son rôle, l’expert immobilier vous permettra de ne pas avoir à mettre la tête dans les dossiers que vous ne maîtrisez pas. Il s’occupe de l’intégralité de votre projet, du début jusqu’à la fin. Avec un expert immobilier, vous affaire se portera comme sur les roulettes. Par ailleurs, si vous souhaitez rénover ou faire construire une maison, il fera jouer ses relations avec une entreprise digne de confiance. L’entreprise pourra ainsi réaliser les travaux de qualité à hauteur de vos moyens. Faire appel à un expert immobilier s’adjuge aussi d’un intérêt financier. Si vous êtes à la recherche d’un crédit pour un projet immobilier, ce sera l’expert qui préparera le dossier et effectuera toutes les négociations en votre nom auprès de l’établissement de crédit.

A quel moment contacter un expert immobilier ?

quand faire appel à un expert immobilier

L’expert immobilier intervient très souvent en cas de vente ou d’acquisition d’un bien immobilier. Il peut également vous guider sur la meilleure chose à faire en cas de divorce ou de succession. Aussi, lors du partage ou d’une donation ou encore d’un prêt bancaire, vous pouvez recourir aux services d’un tel professionnel. Si vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement pour une déclaration d’impôt sur la fortune, il peut aussi vous venir en aide. Vous devez garder en tête qu’une prestation d’expertise prend en compte la visite du local, un reportage photo du local,  ainsi que la réalisation du rapport d’audit qui inclut, quant à lui, 3 à 4 méthodes d’expertise.

Comment est-ce qu’un expert immobilier travaille-t-il ?

Un expert immobilier est une personne aguerri dans son domaine. En tant que tel, il se doit procéder à l’examen des règles d’urbanismes applicables. Il doit également effectuer une analyse des lieux par lieux par la visite du bien à expertiser.

Pendant cette visite, l’expert immobilier doit analyser la composition du bien, son environnement, sa qualité et son entretien, son niveau de confort, son appréciation par rapport au marché. Toutes ces analyses vont l’aider à déterminer avec précision la valeur vénale du bien immobilier en question. Aussi, dans son travail, l’expert peut utiliser différentes méthodes de calculs. Une fois toutes ces tâches effectuées, il doit rédiger un rapport détaillé et impartial qui sera conforme aux normes Européennes d’expertise approuvées par TEGoVA, et qui respectera la Charte de l’Expertise Immobilière en Evaluation Immobilière.

Conclusion

En conclusion, le rôle d’un expert immobilier n’est plus à démontrer. Il se charge de vous accompagne de bout en bout dans l’achat et l’acquisition de votre bien immobilier. Cet expert s’occupe aussi des procédures administratives afin de mener à bien  vos objectifs immobilier. Megastructures-Promotion est un expert immobilier vous s’occupe de l’achat du terrain jusqu’à la vente immobilière.


les-metiers-de-la-promotion-immobiliere.jpg

29 janvier 2021 0

Incluse dans l’immobilier neuf, la promotion immobilière englobe plusieurs corps de métier, aux compétences spécifiques. Assistant promotion, charge clientèle locatif, comptable promotion, développeur foncier, prospection… Tour d’horizon sur les différents métiers de la promotion immobilière.

Promoteur immobilier

On ne saurait aborder le sujet relatif aux différents métiers de la promotion immobilière sans parler du promoteur immobilier lui-même. Le promoteur immobilier est considéré comme un maître d’ouvrage. Et en tant que tel, son rôle consiste en la prévision, la planification, l’organisation et la réalisation d’un bâtiment.

Ses missions vont de l’identification d’un terrain jusqu’ à la finition du projet. Quand vous vous demandez quels sont les métiers de la promotion immobilière, sachez qu’il s’agit du principal moteur de l’opération. Ses compétences vont au-delà de la construction d’un projet immobilier. Une fois le bâtiment construit, il se charge de le commercialiser.

Toutefois, le promoteur immobilier peut avoir plusieurs casquettes et c’est ainsi qu’on parlera des différents métiers de la promotion immobilière.

Voici les principaux métiers de la promotion immobilière

Direction des programmes

Au sein de cette division, vous trouverez plusieurs corps de métier, à savoir la direction des programmes, les directeurs de programmes ainsi que le chargé à la clientèle. Ils travaillent en étroite collaboration avec les architectes, les notaires et les maries ainsi que les clients. Le but étant de finaliser le montage du projet, avec à l’appui l’obtention des permis de construire sans oublier l’ensemble des autorisations administratives. Tout relayant de temps à autre la direction des travaux, la direction des opérations procède aussi à l’élaboration de la réception des logements par les clients ainsi que la partie SAV.

Direction commerciale

direction commerciale promotion

Faisant partie des différents métiers de la promotion immobilière, la direction commerciale assure les tâches liées à la gestion des opérations commerciales et marketing. Ici, on retrouve le conseiller commercial, le chef des ventes, le directeur commercial… Ces différents corps de métier ont pour but de mener à bien les opérations de vente de logements auprès des prospects identifiés. En élaborant et en déployant sur le terrain les meilleures stratégies de vente, la direction commerciale sollicite les meilleurs outils de communication afin de valoriser leur programme auprès des acheteurs potentiels.

En effet, le négociateur vendeur représente la force de vente du promoteur. Il s’agit de la clé de voûte pour la réussite d’un tel programme immobilier. C’est sur le terrain qu’il fera la rencontre des potentiels clients, des primo-accédants et des investisseurs auprès desquels il devra faire preuve d’importantes capacités de conviction.

Direction technique

Si vous vous demandez quels sont les différents métiers de la promotion immobilière, sachez que la  direction technique en fait partie.  Son rôle est de concevoir et de construire le programme immobilier. La cellule englobe les ingénieurs d’étude, les directeurs techniques ainsi que les responsables SAV. En collaboration avec les bureaux d’études, les entreprises de construction ainsi que les clients se charge de la vérification de la faisabilité du projet. Il leur incombe aussi de choisir les entreprises qui feront les travaux, tout en veillant au respect des délais et de la qualité des livraisons, mais aussi des coûts fixés à la signature du contrat.

Négociateur vendeur et directeur des ventes : quelles différences ?

Parmi les métiers de la promotion immobilière, le négociateur vendeur est un indispensable comme vous venez de le lire ci-dessus. Le négociateur vendeur accueille et informe les potentiels clients et investisseurs sur un projet immobilier donné. Il se charge de la vente du bien immobilier selon la grille des prix défini, tout en mettant en évidence les différentes techniques commerciales : présentation des plans, prospection téléphonique, visite de logement, calcul de capacité d’achat…

Faisant également parmi des différents métiers de la promotion immobilière, le directeur des ventes, quant à lui aussi la gestion marketing et commerciale de tout projet immobilier. Il se base sur une étude de marché poussée pour définir quelle est la meilleure stratégie marketing à mettre en place. Véritable chef d’équipe des négociateurs vendeurs sous sa responsabilité, le directeur des ventes organise le travail de ses équipes ainsi que leur mode de rémunération.

Conclusion : Métiers de la promotion immobilière

Comme vous avez pu le constater, le promoteur immobilier peut avoir plusieurs casquettes. Ce dernier, tout en évoluant en tant que promoteur, peut aussi avoir à voir les bonnes compétences en marketing, commerce, relation client et négociation. Les grandes entreprises en promotion immobilière disposent des bureaux dédiés avec un chef d’équipe à chaque fois. C’est par exemple le cas de Megastructures-Promotion, un acteur majeur dans la promotion immobilière en France. Vous avez un terrain à vendre ou un projet immobilier ? Nous vous accompagne de la recherche foncière jusqu’à la vente de votre bien. Nous faisons tout pour vous !


questions-a-se-poser-avant-d-acheter-un-terrain.jpg

22 janvier 2021 0

L’achat du meilleur terrain constructible qui abritera la maison de vos rêves est une opération bondée de pièges qu’il convient d’éviter. Pour cette raison, il faut de toute évidence savoir les bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain. Bien qu’il soit utopique de prétendre trouver le terrain idéal, il faut noter qu’il existe des critères prédominants à mettre en avant pendant la phase d’acquisition de votre parcelle.

Que ce soit la surface habitable, la constructibilité, la position par rapport au réseau des transports, les servitudes, il ya les bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain. Parcourrez cet article jusqu’à la fin et découvrez tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

 Quelles sont les règles locales d’urbanisme ?

Les pratiques règlementaires en matière d’urbanisme varient d’une municipalité à une autre. C’est pourquoi il est important de maitriser les bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain.la toute première chose à faire c’est se rapprocher de la commune concernée et se renseigner sur l’existence ou non d’un plan local d’urbanisme (PLU) ou tout au moins le cas échant de la carte communale ou le règlement national d’urbanisme (RNU). Il faut savoir que depuis la loi du 13 décembre 2000 dite loi SRU, le PLU remplace le plan d’occupation des sols (POS).

C’est le document majeur qui délimite les différents espaces communaux suivant un zonage bien précis. Il définit plus généralement les conditions d’occupation des sols : nature, dimensions, forme des bâtiments à construire, la nature des matériaux, le type de pente. Dans certaines municipalités, le PLU précise également la couleur de peinture de la façade principale. Chaque commune élabore un règlement fixant la hauteur maximale des bâtiments et la surface constructible des nouveaux bâtiments.

De plus tout terrain à vendre doit être accompagné d’une déclaration obligatoire datant de moins de six mois. Ces différents éléments déterminants justifient l’intérêt qu’il ya pour tout particulier sérieux de s’appesantir sur bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain. Il en est de même pour le certificat d’urbanisme. C’est un document essentiel délivré gratuitement par la mairie qui donne des renseignements spécifiques sur le terrain ainsi que les droits et obligations diverses.

 Le raccordement de mon terrain au réseau est-il effectif ?

achat terrain

Lorsque vous souhaiter acquérir une parcelle, un minimum d’informations est nécessaire. Il faut donc s’enquérir des bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain. Cette préoccupation est plus récurrente en zone rurale ou semi rurale encore dans le cas des terrains isolés en zone diffus. Cette contrainte fonctionnelle liée aux réseaux de distribution d’eau, d’énergie ou de gaz peut engendrer des couts supplémentaires allant jusqu’à 4000 euros suivant la distance du réseau concerné.  Il est important de bien ficeler les termes du contrat de construction.

Soit le prix inclus le cout complet des installations de toutes ces commodités, soit vous établissez un avenant au contrat. Toutefois, bien que les raccordements soient effectués par un concessionnaire, la maitrise d’œuvre de ces travaux est assurée par votre constructeur. Par contre, il est possible d’envisager le scénario d’un approvisionnement autonome aussi bien pour l’énergie électrique que la fourniture en eau potable par le biais d’un forage.

En ce qui concerne l’énergie électrique, plusieurs techniques sont possibles : une éolienne, l’installation des panneaux photovoltaïques etc. Mais pour cela des autorisations préalables sont nécessaires et le cout de l’investissement est relativement colossale. Vous aurez certainement compris la nécessité de s’approprier des bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain.

Les servitudes sont-elles praticables ?

Lorsque vous envisager acheter un terrain ou investir dans l’immobilier, la question des servitudes interpelle à plus d’un titre. Cette préoccupation centrale figure parmi les bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain. Mieux vaut vérifier à l’avance cet aspect important, généralement source potentiel de litiges avec vos voisins ou la mairie pour non-respect des règles de constructions sur espace public.

Dans le jargon, on parle de la servitude de droit public et la servitude d’utilité publique. Le premier terme est destiné au voisin du fond disposant d’un terrain enclavé. Il revient à ce dernier la charge de la création, de l’exploitation et l’entretien. Par contre, un terrain peut faire l’objet en partie ou en totalité d’une servitude d’utilité publique. Pour cela, il y a des règles de construction à savoir avant de s’engager. Vous comprenez pourquoi il est crucial de disposer des bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain.

Quel sol choisir pour une construction fiable ?

En génie civil, il existe plusieurs types de sols à savoir : les sols argileux, les sols de calcaire, les sols aqueux, etc. Pour éviter de faire des fondations très onéreuses imprévues, il y a des bonnes questions à se poser avant d’acheter son terrain. Des renseignements préalables auprès des voisins ou la mairie est nécessaire. De même la présence des fissures sur les bâtiments existants sont des indices non négligeables d’instabilité des sols.


vente-a-un-promoteur-immobilier.jpg

21 janvier 2021 0

Il y a des situations imprévues qui surviennent quand on s’y attend le moins. Il peut s’agir du décès d’un parent, l’arrivée d’un enfant ou une mutation professionnelle. Certaines d’entre elles se soldent quand on a déboursé d’importants budgets. Dans certains cas, on est souvent contraint sa maison ou son terrain dans les délais restreints. Quand vous souhaitez mettre votre maison en vente, vous devez prendre en compte plusieurs paramètres. Ce qui est sûr, c’est que tous les mois de l’année ne sont pas propices pour une vente immobilière. En hiver par exemple les maisons sont moins coûteuses qu’aux printemps, mais qu’en est-il de la vente à un promoteur immobilier ? On vous en dit plus dans cet article.

Est-il possible de vendre un bien immobilier durant l’été ou l’hiver ?

En réalité, tout sera fonction de vos aspirations et votre situation. Tout compte fait, ce n’est pas parce que le ciel est maussade que la vente à un promoteur immobilier  ou un particulier ne se fera pas. Il y a des particuliers qui recherchent par exemple des maisons en toute saison. Mais pour les séduire, il vous faudra faire preuve d’ingéniosité. En été par exemple, pour un bien situé au bord de la mer, vous pouvez attirer l’attention dessus pour séduire les vacanciers et les touristiques venus d’ailleurs. Le bien doit être entretenu tout au long de l’année afin d’attirer les regards. Les maisons situées à la montagne peuvent aussi être vendues en été car les randonneurs affluent ou encore en hiver quand les skieurs envahissent les pistes.

La vente à un promoteur immobilier en toute saison

vendre à un promoteur immobilier

Dans le domaine de l’immobilier, les saisons n’ont aucune emprise quand il s’agit de la vente à un promoteur immobilier. Ce dernier ne se limite pas à une certain en particulier pour acheter son bien, bien au contraire. Comme ses projets se succèdent les uns aux autres, il devra sans cesse être à la recherche de nouveaux terrains à acquérir.

Cependant, lorsque vous procédez à la vente à un promoteur immobilier, deux aspects doivent être pris en compte. Dans un premier temps, sachez qu’un promoteur immobilier vous fera une offre dépendamment du potentiel constructible du terrain et non pas de la valeur vénale des habitations situées dessus. Ceci dit, en vendant votre maison à un promoteur immobilier vous aurez de fortes chances de bénéficier d’un surplus de 10 à 20% que si vous vendiez à un particulier. Qui est plus est, vous n’aurez plus besoin d’entretenir votre terrain à la perfection, car de toutes les façons, le promoteur fera tout raser avant le lancement de son projet.

Dans quel délai faire une vente à un promoteur immobilier ? C’est aussi une chose que vous devez savoir avant de vous lancer dans un tel projet. Il est important de mentionner les négociations seront nombreuses et le promoteur devra accomplir de très lourdes démarches administratives.

Il est tout de même clair que les délais entre la signature de la promesse de vente et celle de la vente effective vont être relativement longs. Mais comparativement à une vente à un particulier durant la plus mauvaise saison, les chances que vous en sortiez gagnant seront énormes.

A noter que vos bénéfices sont substantiels sans que vous n’ayez besoin de vous inquiéter de certaines problématiques. Le promoteur connaît par exemple les banques qui acceptent de lui prêter tandis que les particuliers devront fournir des garantir beaucoup plus nombreuses.

La persévérance : une qualité utile dans une vente à un promoteur immobilier

La vente à un promoteur immobilier à toutes les saisons n’a jamais été aussi simple. Pour réussir, vous devez ménager vos forces et votre enthousiasme, même lorsque la grisaille de l’hiver pointe le bout de son nez.

Lorsqu’un promoteur immobilier achète un bien, son idée majeure est de faire du profit. Il est important de garder cela à l’esprit. Pour cela, il n’hésitera pas à vous faire une autre au rabais, prétextant que la saison n’est pas propice à une vente à un particulier. C’est l’occasion, à ce niveau, d’être le plus convaincant possible, afin d’obtenir gain de cause. L’expertise de votre terrain par un professionnel indépendant vous sera utile pour évaluer tous les contours.

Ceci sera un avantage pour vous qui aurez toutes les cartes en main pour évaluer tous les contours. Si jamais vous ne maîtrisez pas tous les codes immobiliers pour engager une négociation avec un promoteur, n’hésitez pas à contacter une agence de spécialistes.

Ceux-ci vous donneront un avis neutre sur l’offre du promoteur avec qui faites affaire, mais également sur les documents que vous avez signé. A titre d’exemple la promesse de vente va contenir les clauses suspensives que vous devez impérativement négocier pour ne pas être lésé au moment de la vente à un promoteur immobilier.


questions-a-se-poser-quand-on-veut-acheter-un-bien-immobilier.jpg

21 janvier 2021 0

Vous êtes primo-accédant et vous devez procéder à l’achat de votre premier bien immobilier ? Très bonne nouvelle, mais ce que vous devez savoir, c’est que l’achat d’une maison n’est pas une mince à affaire. Il y a beaucoup de choses à savoir avant de se lancer. Quelles sont les  bonnes questions à se poser quand on veut acheter une maison. Megastructures-Promotion vous explique tout.

Acheter ou louer ?

L’une des questions à se poser quand on veut acheter une maison concerne le démarrage des recherches. Ici, vous devez vous demander si est par exemple mieux d’acheter. Si vous êtes un locataire et que vous envisagez de devenir propriétaire, la première chose à faire est de poser le pour et contre d’une telle décision. Ce qui est clair, c’est que l’achat d’une maison constitue une sorte d’épargne. Les sommes que vous déboursez tous les mois pour rembourser votre prêt représente votre patrimoine immobilier.

Un autre avantage qui n’est pas des moindres est que les mensualités de votre prêt arriveront un jour à terme à l’inverse des versements d’un loyer. Ceci aura un impact considérable au cas où vos revenus baissent alors que vous avez déjà remboursé votre maison ou votre appartement comme c’est le cas lorsqu’on va à la retraite. En projetant encore un peu loin, le fait d’être propriétaire va vous aider à léguer vos biens à l’un de vos proches.

Sachez cependant qu’il y a quelques aspects auxquels vous devez faire attention : Intuitivement, on voit bien tous les intérêts que présente l’achat immobilier, mais il faut être prêt à faire quelques sacrifices.

Quelle est la part du revenu consacré au logement ?

Les bonnes questions à se poser quand on veut acheter une maison

L’autre question à se poser quand on un veut acheter une maison, concerne la part de revenu consacré au logement. Cette part mensuelle est bien souvent plus importante à l’achat qu’à la location. A bien équivalent, un loyer charges comprises sera moins élevé que le cumul du crédit, des assurances, de l’ensemble des charges liées au bien, de la taxe foncière et des potentiels travaux à prévoir s’il s’agit d’une copropriété.

Si vous n’aviez pas de marge de manœuvre en tant que locataire, il faut être prêt à emménager dans un bien plus modeste. C’est une des questions à se poser quand on veut acheter une maison. A ces frais récurrents s’ajoutent les frais de notaires et d’agence que vous paierez à l’acquisition. Il faut donc être sûr de garder le bien suffisamment longtemps pour amortir ces montants sur la durée. Il convient alors de réaliser un plan détaillé mettant en balance d’un côté le coût de la location et de l’autre le coût de l’achat d’un appartement.

Combien est-ce que je peux emprunter ?

La mensualité maximale est d’environ 1/3 de vos revenus, mais elle peut Une des questions à se poser quand on veut acheter une maison, concerne aussi votre capacité d’emprunt. Pour le savoir, il vous sera nécessaire de faire le calcul de votre mensualité maximum afin de choisir la durée de votre crédit.

Vous devez également savoir que votre mensualité maximale est d’environ 1/3 de vos revenus, mais peut aussi dépasser ce niveau au cas om vos revenus sont élevés. En ce qui concerne la durée de votre crédit, il s’agit de trouver l’équilibre entre le coût de votre crédit et le montant que vous souhaitez emprunter.

Un autre paramètre non négligeable, qui joue dans votre capacité d’emprunt est relatif à votre apport personnel. Ne vous faites tout de même pas de souci, puisqu’il existe en ligne des simulateurs qui pourront vous aider à avoir une idée claire sur votre capacité d’emprunt.

Combien d’années dois-je garder le bien ?

Si vous vous demandez quelles sont les questions à se poser quand on veut acheter une maison, sachez que ceci n’est plus un secret. Savoir combien d’années le bien sera en notre possession est essentiel dans l’achat d’une maison. Vous pouvez choisir d’utiliser votre bien pour quelques années seulement. Fixer une durée minimale est donc essentielle quand vous souhaitez acheter une maison. La durée doit cependant être cohérente avec les potentialités d’évolution.

Autres questions à se poser quand on veut acheter une maison

Pour se lancer dans la recherche voire l’achat efficace d’une maison, vous devez vous devez définir votre projet avec soin. L’agent immobilier plus de facilité à trouver des biens qui vous correspondent si vous êtes spécifique. Alors, il vaut mieux vous décider si vous souhaitez acheter un appartement ou une maison, un bien neuf ou ancien, avec ou sans ascenseur. La question de la surface est aussi essentielle à ce niveau. Par ailleurs, vous devez aussi savoir sur quels points vous seriez en mesure de faire des concessions.

Conclusion : questions à se poser quand on veut acheter une maison

Quelles sont les bonnes questions à se poser quand on veut acheter une maison ? Désormais cette question est résolue. Si vous souhaitez acheter une maison, posez-vous ces différentes questions et lancez-vous !


achat-appartement-les-bonnes-questions-a-se-poser.jpg

21 janvier 2021 0

L’achat appartement est un projet de haute envergure qu’il faut murir longuement. Ce projet devra se préparer longtemps à l’avance si vous ne vous voulez pas commettre d’impairs. Alors, pas question de se rendre chez le notaire avec précipitation si vous voulez procéder à un achat appartement. Voici les bonnes questions à vous poser avant de sauter le pas.

Achat appartement : investir dans le neuf ou dans l’ancien ?

Avant de prendre une réelle de décision, il est nécessaire de peser le pour et le contre entre acheter un appartement flambant neuf ou ancien. Pour avoir les meilleures réponses, il vaut mieux prendre en compte vos réels besoins ainsi que votre budget. Pour rappel, le prix d’un appartement neuf est toujours plus élevé qu’un ancien appartement.

Toutefois, même si l’achat appartement neuf se révèle plus coûteux, il donne accès à de nombreuses aides financières avec des conditions moins strictes que si vous optez pour un bien ancien. On rappelle aussi que le neuf vous fera bénéficier des meilleurs matériaux de construction, une sécurité de bonne facture ainsi qu’une meilleure isolation.

Si vous souhaitez acheter un bien situé dans un quartier bénéficiant d’une longue histoire, investir dans l’ancien sera votre meilleur compromis. De plus, vous aurez droit à une maison qui a su garder son charme au fil des années. Ce que vous devez savoir cependant, c’est que les vieilles maisons nécessitent souvent d’importants travaux de rénovation énergétique.

Quel est le meilleur emplacement ?

Ici encore, tout dépend de vos réels besoins et envies, d’autant plus que vous devez choisir un appartement selon vos besoins personnels et professionnel. L’achat appartement dans un immeuble isolé ou dans une commune loin des centres d’attractions, du bureau et des parcs d’attractions peut être bien si vous aimez le calme et la sérénité. De plus, si vous disposez d’un véhicule, vous pouvez toujours vous pencher vers cette solution.

Au cas contraire, vous ferez mieux de prioriser un achat appartement en plein cœur de la ville ou dans un quartier résidentiel proche de tout. Rappelons tout de même que les impôts locaux sont plus élevés dans les villes et les zones bénéficiant de plus d’infrastructures.

Pour choisir le meilleur appartement, vous devez donc penser à visiter le quartier environnant, tout en assurant de vérifier la distance des commodités mais aussi vous assurer que le niveau sonore répond à la qualité de vie sollicitée. Pensez à y revenir à plusieurs heures de la journée. Si vous souhaitez effectuer un investissement locatif, dites-vous que le rendement sera meilleur si vous optez une maison bien placé.

Quels sont les éléments à vérifier avant l’achat appartement

achat appartement

L’organisation des visites est un préalable à effectuer quand on veut acheter un appartement. Comme nous le disions précédemment, les visites régulières de votre appartement à plusieurs heures de la journée sont plus qu’utiles si vous souhaitez opérer le meilleur choix possible.

Ceci vous permettra de constater toutes les nuisances éventuelles. Au cours de vos visites, vous devez penser à observer éléments structurels comme les sols, les façades, les plafonds, etc. mais également les parties communes, oublier l’ensemble des installations électriques.

Ce qui distingue l’achat appartement de l’achat d’une maison, c’est le confort du premier se conditionne à la présence d’autres personnes. Ainsi, vous devez prêter attention aux voisins et aux bruits qu’ils peuvent causer.

Et le financement alors ?

Si vous avez choisi l’appartement dont vous avez toujours rêvé, il ne vous reste plus qu’à financer votre acquisition. Pour cela, il vaut mieux évaluer l’offre de toutes les banques afin de savoir quelle est la meilleure pour votre situation.

Un courtier peut vous aider à trouver le meilleur prêt immobilier au meilleur taux, tout en négociant pour vous les meilleures conditions de remboursement. Les aides de l’Etat se décline sous plusieurs formes : prêt à taux zéro pour les primo-accédents, prêt à 1%, prêt conventionné, prêt d’accession sociale (PAS). Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page dédiée du ministère du Logement.

Qu’en est-il de la copropriété ?

Lorsque vous acheter un appartement, cela demande très souvent de s’introduire dans une copropriété, c’est-à-dire un ensemble de logement établis sur le contrôle d’un syndicat. Lorsque vous procédez à cet achat appartement, en plus de prévoir les frais de l’appartement en question, vous devez prévoir un budget relatif aux travaux à effectuer dans les parties communes.

Pour l’achat appartement en copropriété, vous devez prendre en compte un certain nombre d’éléments à savoir la nature du syndic. Vous devez en fonction de la taille de la copropriété, savoir si vous avez à faire à un syndic professionnel ou bénévole. L’âge de la copropriété compte aussi dans l’achat d’un appartement. Plus il est ancien, vous devez vous attendre à réaliser les travaux de rénovation.

 

Maintenant, vous avez toutes les questions à vous poser pour l’achat appartement que ce soit dans un cadre basique ou en copropriété. A vous de faire le meilleur choix.


dynamique-perspective-marche-immobilier-France.jpg

21 janvier 2021 0

La flambée fulgurante du coût du logement en France depuis 1998 à nos jours sans contrepartie des revenus français inquiète au plus haut niveau. La crise immobilière que l’on redoute depuis toujours semble avoir pris corps. Pour mieux cerner le problème, il faut sans doute analyser les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France.

Quelles sont les causes et les conséquences économiques de l’inflation immobilière observée en France ? Quelles en sont les pistes de solutions ou encore les scénarios favorables à notre croissance économique ? Parcourrez cet article jusqu’à la fin et découvrez tout ce que vous devez savoir sur les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France.

 Marchés immobiliers en France : les mécanismes institutionnels et financiers

Pour mieux comprendre les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France, appesantissons-nous d’abord sur les rouages institutionnels et financiers. Selon Braudel, ces dispositifs techniques mettant en jeu les différents acteurs territoriaux sont la boussole des marchés immobiliers. Ces axiomes clairement théorisés depuis les années 1990 posent les bases d’une approche socio constructive des marchés immobiliers contemporains.

Depuis les années 2000, la question immobilière est traitée différemment. Elle intègre non plus uniquement les paramètres institutionnels mais aussi la transformation urbaine par le biais des grands projets de développement. Dès lors, les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers sont consolidées par une union indéfectible entre, le foncier, la finance et les politiques publiques. Vous l’aurez compris, l’amélioration des politiques institutionnelles contribue efficacement à l’essor des marchés immobiliers.

Des relations entre le l’auto-investissement et le marché immobilier

marché immobilier France

Les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France sont en majorité influencées par l’autopromotion immobilière et l’autoconsommation. Elle occupe depuis la nuit des temps une place prépondérante dans l’industrie immobilière en France et même en dehors. Les constructions qui en découlent sont toutes également faites selon le respect des standards en vigueur puisqu’elles sont construites suivant le plan local (PLU) d’urbanisme de la municipalité concernée.

Dans cette perspective, des individus participent elles-mêmes à la construction ou à la rénovation de leur propre logement. Que ce soit la recherche d’un terrain constructible, la recherche du capital, ou les procédures administratives en vue de l’obtention d’un permis de bâtir, les personnes se débrouillent toutes seules.

L’autoproduction immobilière est une pratique répandue qui influe sur les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France. Elles sont mises en œuvre par les ménages et même les petites coopératives aussi bien dans les espaces ruraux que périurbains. Elle est caractérisée par un faible taux de concurrence car pour la plupart, il s’agit des maisons individuelles.

Marchés immobiliers urbains : l’émergence continuelle des promoteurs immobiliers compétents

Les besoins des français en matière d’habitat sont sans cesse croissant. Pour mieux cerner les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France, il faut s’interroger sur la cause des chiffres croissantes des sociétés immobilières. Ces nouvelles organisations parfois propriétaires de logements, parfois intermédiaires entre le producteur et le consommateur a pour but d’organiser les différents mécanismes de négociation et d’échange.

A côté de ces promoteurs immobiliers, s’ajoute un autre maillon important : les entreprises de construction. Dans cette démarche, les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France sont plutôt tributaires du rôle important que jouent les promoteurs et entrepreneurs immobiliers. Ces derniers devront développer toutes les techniques conduisant au déploiement des solutions conformes à la demande. De plus ils doivent être compétitif du point de vue de la connaissance du marché immobilier, la réglementation, le développement durable.

Marchés immobiliers : Des placements fructifiés

Parmi les investissements, figure également les placements des capitaux dans l’immobilier. Cette orientation beaucoup plus capitaliste des dynamiques et des perspectives des marchés immobiliers en France, a pour but de faire du chiffre. Seul l’investisseur est propriétaire du bien immobilier. Ce mode opératoire répandu dans les métropoles permet de répliquer les infrastructures immobilières et donc marteler le capitalisme immobilier financiarisé par des investissements sur les marchés boursiers du monde. Il s’agit donc d’un marché à double sacralisant un capitalisme à outrance destiné au plus fortunés d’ci et d’ailleurs. Des dynamiques et des perspectives des marchés immobiliers en France sont également influencés par les placements immobiliers.

Marchés immobiliers : une dynamique concurrentielle

Que ce soit les espaces ruraux, urbains ou métropolitains, les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France demeurent à tendance concurrentielles. La rareté des espaces constructibles engendre une optimisation accrue de la rente.la capitalisation sur les loyers, le gout du profit entrainent une forte concurrence surtout dans les zones urbaines fortement paupérisée.

Il est de même pour les métropoles, dont l’immobilier est assujetti non seulement à la rente urbaine mais aussi aux bénéfices des investissements immobiliers adossés aux marchés boursiers. Les dynamiques et les perspectives des marchés immobiliers en France sont plutôt bonnes. Certes la crise sanitaire est source d’un recul mais une probable relance est attendue après la pandémie du covid 19.


ce-quil-faut-faire-et-ne-pas-faire-dans-le-secteur-de-l-immobilier-pendant-ce-reconfinement-.jpg

18 janvier 2021 0

Une nouvelle fois, les Français font face  à une nouvelle phase de confinement. Cette situation entraîne des conséquences majeures dans de nombreux secteurs, notamment celui de l’immobilier. Ayant connu une première phase de confinement, le marché s’adapte et poursuit ses activités dans le domaine. Sauf que, certaines actions ne doivent pas être menées en cette période de reconfinement. Tour d’horizon sur ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement, que ce soit au niveau de la vente, de l’achat ou de la location.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement : visites immobilières

Quand on se demande ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement, il est mieux de s’intéresser préalablement aux visites immobilières.

A l’heure où le reconfinement impose de limiter au maximum les interactions en vue de l’inversion des courbes de contaminations de Covid-19, chaque secteur d’activité s’adapte. Et celui de l’immobilier ne dérogeront pas à cette règle.

Après un premier confinement, les professionnels du domaine ont anticipé et ont adapté les process afin de faciliter les démarches des acquéreurs, des locataires et des vendeurs. A travers le digital, les particuliers ont pu poursuivre leurs projets sans avoir  à quitter le confort de leur domicile. Dans ce sens, il est plus que nécessaire de bien préparer son projet immobilier, puisque, s’il peut se poursuivre, il ne le peut que dans certaine mesure.

C’est le 28 novembre dernier que les visites immobilières ont été autorisées, et ceci dans le haut respect des protocoles sanitaires. Si vous voulez encore savoir ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement, sachez que ces visites sont autorisées dans le parc privé, que ce soit en vue d’une quelconque location ou d’un achat.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement : achat d’un bien immobilier, est-ce possible ou pas ?

Il est possible que l’achat d’un bien immobilier se fasse pendant le confinement. Si vous voulez savoir ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement, l’achat d’un bien immobilier est tout à fait faisable. La première chose à faire est de trouver un logement à distance. Après cela, les acquéreurs pourront effectuer des démarches à distance avec la signature électronique d’un compromis de vente ou d’un acte authentique.

Les agents immobiliers ainsi que les notaires informent les particuliers sur le déroulement de leurs projets en cours. A noter que les offices de notaires pourront les accueillir afin de maintenir une activité dans le respect des protocoles sanitaires, privilégiant toutefois les actes à distance lorsque cela est possible.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement : mettre en vente un logement

Il est tout à fait possible de mettre en vente un bien immobilier pendant le confinement. Les agents immobiliers, dans le strict respect des mesures sanitaires, peuvent venir chez le vendeur effectué une estimation de prix, procéder à la signature des mandats de vente ainsi qu’à la réalisation des photos pour annonces. On autorise aussi de faire un dossier de diagnostic immobilier.

Cependant, vous devez suivre certains conseils pour réaliser la vente de votre bien de manière efficace. Faire appel à des professionnels pour une meilleure estimation de prix vous sera utile. Il est aussi important de préciser que la période de confinement est utile pour ranger, dépersonnaliser et réparer les éléments qui pourraient décourager les potentiels acquéreurs.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement : Etats des lieux

immobilier protocole sanitaire

Pendant le confinement, on autorise de faire l’état des lieux. Que ce soit d’entrée ou de sortie, il est possible pour les propriétaires de faire l’état des lieux. Pour effectuer un état des lieux pendant le confinement, cochez la case déplacement impérieux sur l’attestation de déplacement dérogatoire en présentant un justificatif : un bail par exemple ou un courrier de résiliation de bail. Enfin, restez vigilant pendant l’état des lieux et respectez les gestes barrières : port du masque, distance, gel hydroalcoolique. Cependant, si vous voulez d’un commun accord reporter l’état des lieux, cela devra se faire par écrit.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire dans le secteur de l’immobilier pendant ce reconfinement : est-ce possible de déménager ?

A l’inverse de la première phase de confinement, il est possible de déménager pendant le deuxième confinement. Mais vous devez veiller au respect de certaines conditions. Le respect des gestes barrières d’une part, le nombre de personnes et la justification du déménagement, d’autre part. Pour déménager pendant le confinement, vous devez présenter les justificatifs de votre déplacement.

Comme justificatif, vous devez prévoir un compromis de vente, attestation de votre entreprise, bail locatif, etc. Pensez également à maintenir les gestes barrières pendant le déménagement, même si vous réalisez avec l’aide de vos proches. Cochez la case de déplacement pour motif impérieux de l’attestation de déplacement dérogatoire.


Visite-virtuelle-immobiliere.jpg

17 janvier 2021 0

L’ère du numérique est venu révolutionner tous les domaines, y compris celui de l’immobilier, améliorant la visite des biens, mais aussi les rapports entre les principales parties (vendeurs, acheteurs et professionnels). Comme la plupart des projets immobiliers débutent majoritairement sur le web, on peut dire que l’innovation technologique est ancrée en plein cœur de ce secteur. De plus en plus, on adopte le concept de la visite virtuelle immobilière. Qu’est-ce que la visite virtuelle immobilière ? Quels sont ses avantages et inconvénients ? Megastructures-promotion vous dit tout ce que vous devez savoir.

Visite virtuelle immobilière : c’est quoi au juste ?

Il y a quelques années, pour faire découvrir un bien à un potentiel acheteur, il fallait lui présenter les photos sur papier. Sauf que, cette façon de faire ne lui permettait de voir que quelques petits détails visibles. Il n’y avait aucune manière d’avoir une idée sur la taille de chaque pièce, la hauteur sous plafond ainsi que les chambres mansardées.

La visite virtuelle immobilière demeure un moyen efficace qui permet de passer à la découverte intégrale d’un logement. On s’immerge dans chaque pièce du logement pour en découvrir toutes les formes et tous les contours. Grâce à cela, le client pourra découvrir chaque pièce de la droite vers la gauche et inversement.

En quoi consiste une visite virtuelle immobilière ?

outils pour une visite virtuelle immobilière

Pour une meilleure visite virtuelle immobilière, le photographe professionnel fait usage des appareils de haute qualité. Comme il existe une option 360° sur la quasi-totalité des smartphones dernière génération, certaines personnes pourront utiliser leur téléphone pour réaliser cet office. Les professionnels, quant à eux, seront plus habiles sur les caméras 360° de qualité professionnelle.

Pour un meilleur rendu, on procède à la pose d’un trépied sur lequel on viendra poser une caméra haut de gamme doté d’un objectif grand angle. Grâce à cet objectif, il vous sera possible dans le cadre d’une visite virtuelle immobilière, de capturer 4 images à 90° chacune. Le tout une fois assemblé faisant un panorama 360°.

Certaines caméras professionnelles parviennent à faire un panorama toutes seules. Sur papier, les résultats sont spectaculaires. Le seul petit bémol est qu’on devra diviser par 2 à 4 fois la qualité et le détail du panorama, puisque la résolution est forcément moins importante. On rappelle cependant que de nombreuses sociétés font preuve d’inventivité afin de proposer des modèles de caméras innovantes à la hauteur des exigences de chacun. Le drone ici est très plébiscité. Son principe de fonctionnement est semblable à celui de la caméra. Il aide à prendre de la hauteur en extérieur voire en intérieur si la hauteur sous plafond l’autorise.

A quoi sert la visite virtuelle immobilière ?

La visite virtuelle immobilière est une solution qui permet à l’agent immobilier de faire découvrir ou visiter ses biens à un client sans toutefois avoir à se déplacer, et ceci en quelques minutes seulement. C’est après une visite virtuelle immobilière que les potentiels acheteurs peuvent choisir le bien qui captent leur attention avant d’envisager une visite réelle sur le terrain.

Côté vendeur, cette solution lui permettra de mieux effectuer les réaménagements de son bien immobilier et de réaliser les retouches afin que cela soit plus attractif. Pendant la visite, le vendeur peut choisir d’ajouter certains éléments, ce qui permettra aux visiteurs de mieux se projeter. Tout compte fait, on reconnaît la visite virtuelle comme un véritable levier de visibilité pour les agences immobilières, les réseaux de mandataires mais aussi pour les promoteurs immobiliers.

Principaux atouts de la visite virtuelle immobilière

Ça y est, vous avez déjà pas mal d’idée sur la visite virtuelle immobilière. Maintenant, il serait intéressant de savoir ce qu’elle vous apporte en tant que vendeur ou acheteur.  En tant qu’acheteur, cela vous permet de visiter un bien immobilier sans avoir à vous déplacer. Comme cela, vous avez une idée à l’avance avant de vous engager dans la visite réelle dudit bien. Il s’agit là d’une bonne façon de limiter les pertes de temps inutiles. De manière successive, vous visitez les propriétés à l’occasion d’un même rendez-vous.

En  tant que vendeur, la visite virtuelle immobilière est un excellent levier pour la valorisation de sa propriété. Elle valorise les acheteurs en qualifiant ceux qui accordent un véritable intérêt pour tel ou tel bien. Il s’agit aussi d’une stratégie de vente rapide qui permet aux acheteurs de prendre des décisions assez rapidement.

Si la visite virtuelle immobilière est un véritable avantage tant pour les acheteurs que pour les vendeurs, elle confère aussi de réels avantages pour votre business immobilier. En effet, depuis votre agence, il vous sera possible d’organiser la visite de plusieurs biens. Quel que soit votre mandat (vente, location, achat), vous pouvez solliciter une telle visite. C’est une solution sur mesure qui permet d’offrir une certaine valeur à votre bien tout en optimisant le référencement de votre site immobilier à l’échelle national voire international.